fond de carte des sentiers de la gare
Point de vue partenaire

mobilité apaisée sur le place de la gare

La refonte globale du plan de circulation sur et aux alentours de la place de la Gare vise à modérer le trafic motorisé au profit des piéton·nes. Porte d’entrée conviviale et accueillante sur la ville, la place disposera d’une zone de circulation réduite au minimum, majoritairement dédiée à la mobilité active et aux transports publics, selon les principes d’un « Espace partagé de mobilité ».

Coupe nord – sud de la place de la Gare
Place de la Gare – Espace partagé de mobilité (EPM)

Plus de giratoires ni de feux et un tracé différent

1. À l’ouest, le giratoire sera supprimé et transformé en carrefour à perte de priorité. Depuis la place de la Gare, les voitures pourront monter sur l’avenue Ruchonnet, mais plus tourner à gauche sur l’avenue Fraisse ; les deux seront par contre toujours possible pour les bus et les cyclistes.

2. La liaison entre l’avenue Ruchonnet et l’avenue Fraisse sera, elle, toujours possible. Sur l’avenue Fraisse, la circulation se fera à sens unique – dans le sens de la descente – pour les voitures. Les bus et les cyclistes pourront toujours emprunter cette voie dans le sens de la montée.

Une bande pour le trafic au nord de la place

3. Sur la place, l’espace dédié à la circulation motorisée (voitures et transports publics) sera réduit en une bande de 8,5 mètres. La vitesse sera limitée à 20 km/h avec, comme dans les zones de rencontre, la priorité aux piéton·nes.

4. Regroupés à l’est, les arrêts de bus seront de type « bloquant » pour les voitures, mais les cyclistes pourront les dépasser.

5. Sur toute la place, la traversée des piéton·nes pourra se faire en deux temps, sans feux de circulation.

Des voies pour les cyclistes en herbe et aguerri·es !

Afin d’assurer la sécurité et le confort des cyclistes, deux parcours sont proposés :

6. le premier sur la chaussée en cohabitation avec les bus et les voitures, pour les cyclistes expérimenté·es;

7. le second sur la place, en retrait du trafic, est particulièrement adapté aux familles et aux cyclistes moins à l’aise dans le trafic. Les deux tracés s’inséreront dans la «Voie verte d’agglomération».

8. Une vélostation est prévue à l’entrée du Quartier de la Rasude.

une gare moderne pour la ville de Lausanne

En transformant la gare de Lausanne en hub de mobilité – soit une plateforme réunissant tous les modes de transport – les CFF ancrent l’importance de celle-ci sur le réseau ferroviaire national. La nouvelle gare de Lausanne aura pour priorité d’être plus sûre, plus confortable et plus accessible pour toutes et tous.

Les futurs quais de la gare de Lausanne
© CFF

Plus d’espace pour circuler et des nouvelles offres

Les quais seront élargis et allongés, afin d’accueillir des nouveaux trains de 400 mètres de long qui offriront davantage de places assises sur l’axe est-ouest. L’accès aux quais sera facilité et les passages inférieurs seront complètement reconstruits. De deux actuellement, ces derniers passeront à trois et seront considérablement élargis pour permettre une meilleure répartition des flux de voyageur·euses. Les interfaces avec les métros, la place de la Gare et la rue du Simplon seront également améliorées.
Dotée de services et de commerces divers, la nouvelle gare de Lausanne offrira aux usager·ères des transports publics et aux habitant·es de Lausanne, une offre développée et attractive.

Des travaux en plusieurs temps et en plusieurs lieux

Différentes phases de travaux sont pré- vues afin d’offrir des améliorations par étapes, tout en limitant les nuisances aux 30’000 riverain·es du secteur de la gare et en maintenant l’exploitation de plus de 670 trains par jour. Pour cela, des installations de chantier prendront notamment place au nord et au sud de la gare. Les travaux préparatoires ont d’ores et déjà débuté. Les premières étapes des travaux seront progressivement mises en place dès l’été 2021. Elles s’intensifieront avec le changement d’horaire habituel des trains en fin d’année.
La coordination avec les projets connexes des CFF ainsi qu’avec les projets cantonaux et communaux (PLATEFORME 10, métros m2 et m3, place de la Gare, secteur sous-gare) est un enjeu important.

Une gare en activité à 100% pendant les travaux.

420m

Un élargissement et un prolongement des quais à 420 mètres en direction de l’ouest, afin d’accueillir davantage de voyageur·euses, et des trains plus longs offrant plus de places assises.

Hub

Une plateforme sous la place de la Gare facilitant l’accès à plusieurs modes de transport : train, métro (m2, m3), bus, voiture et vélo.

3

Construction de 3 nouveaux passages inférieurs de 17 à 19 mètres de large.